Cent-vingt-cinq heures

Photos: Alexis Bellavance

Cent-vingt-cinq heures
Galerie B-312, Montréal, Canada, 2016
125 Hours
B-312 Gallery, Montreal, Canada, 2016

  Cent vingt-cinq heures, Acte 3 du projet Le roc étincelant, constitue la suite de ma recherche sur le maintien d’un objet en équilibre, en suspension grâce aux calculs précis des forces, des poids et des résistances en jeu. Je suis intéressée par le contraste, le dynamisme et le vertige de la tension engagée lorsqu’un objet massif, voire monumental, semble flotter dans l’espace, lorsque la lourdeur apparente contraste avec un système d’accrochage qui lui, semble délicat. Dans l’installation une immense forme, évoquant une montagne inversée, est soulevée à partir du plafond. Depuis une des pointes de cette forme imposante s’écoule du sable blanc en continu pour toute la durée des heures d’ouverture de l’exposition.

  Au fil de l’exposition, un monceau de sable se forme au plancher qui évoque la forme de l’objet sculptural suspendu tout en opérant le mouvement continuel qui évoque le temps qui passe, le temps qui reste. Un plancher en montée progressive est construit dans l’espace pour créer l’expérience d’une ascension vers l’œuvre pour inviter à en faire le tour et découvrir les légers arcs-en-ciel produits par la réflexion de la lumière sur le sable.


  125 Hours is the fourth Act of the project Shining Stone representing the continuation of my research on maintaining an object in equilibrium, in suspension, by virtue of the precise calculation of the forces, weights, and resistance in play. I am interested in the contrast, the dynamism, and the vertigo of the tension involved when a solid object, even a monumental one, seems to float in space—when the apparent weight of the object is at odds with a suspension system that itself seems delicate.

  In the installation, an immense form, suggesting an inverted mountain, is suspended from the ceiling. From one of the points of this imposing form, white sand flows continuously for the entire duration of the 125 opening hours of the exhibition. Over the course of the exhibition, a pile of sand whose form echoes that of the suspended sculptural object forms on the floor. The continual movement evokes the passage of time—the time that has passed, and the time that remains. A sloped floor is constructed in the space to create the experience of ascending towards the work, inviting the viewer to move towards it and to discover the faint rainbows produced by the reflection of the light on the sand.



ARCHIVE VIDÉO / VIDEO ARCHIVE




LINKS
Galerie B-312 WEBSITE

PRESS
On dira ce qu’on voudra,  ICI Radio Canada Première, Arnaud Soly



Remerciements / Thanks to
Conseil des arts et des lettres du QuébecSODEC
Christian Messier, Isabelle Guimond, Plastique Alto, Pierre-Louis Fortin, Jean-François Lahos



︎amélielaurencefortin2020